Dans la même rubrique

 Conférence de presse FILO 2017
18 novembre 2017 à 13h49min

Les Trésors du Faso : Sindou en fête
23 juillet 2017 à 20h07min

Trésors du Faso : Bogandé à l’honneur
19 juillet 2017 à 15h19min

Visiter le Burkina Faso, une destinations à ne pas manquer
29 août 2016 à 00h34min

Les objets les plus insolites trouvées dans les bagages des voyageurs
16 août 2016 à 13h10min

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11

() pub 2. ]

facebook
meteo
Meteo Ouagadougou

Accueil > Actualités > Communication sur la production de riz au Burkina Faso

Communication sur la production de riz au Burkina Faso

Thomas Sankara, qui quelques mois avant son assassinant, avait un plan salvateur pour développer une politique d’agriculture paysanne avec les techniques issues de l’agrobiologie, dans le cadre d’une autosuffisance alimentaire du pays, avec un certain Pierre Rabhi , comme ministre de l’agriculture...

La filière riz au Burkina Faso

Historique :

La riziculture s’est développé au Burkina faso autour des années 1960.
Par l’aménagement des plaines irriguées à maitrise total d’eau
La vulgarisation des techniques de production
L’introduction des variétés à haut rendement( chine)

Historique de la filière riz

Les grands aménagements ont commencés à partir d’un partenariat entre l’état Burkinabé et la chine de Taiwan .
Plaine de Louda, Boulbi, Vallée du kou, Mongtedo, Banzon, Karfiguela, Douna, Sourou, Bagré.

Politiques agricoles

Intervention de l’Etat

Phase 1 : 1960 Démarrage des aménagements des plaines rizicoles à maitrise total d’eau.

Phase 2 : 1960 – 1990 : Intervention Etat

  • Approvisionnement intrant
  • Appui conseil
  • Fixation du prix du paddy ( CGP)
  • Achat de la production
  • Protection du Marché

Phase 3 : 1990 – 2007 : Désengagement de l’ Etat

Transfert des différentes fonctions aux sociétés privées

  • Plus d’aides
  • Plus de techniciens
  • Disparition de la protection du marché
  • Importation massive de riz
  • Effondrement des prix
    Les filières agricoles se sont trouvées orphelines

Création des OP faitières :

La CPF, l’U.N.P.C.B, l’U.N.P.R.B, la F.E.P.A.B, CIRB, C.I.C.B, FENOP etc…

L’union nationale des femmes étuveuses de riz du Burkina.

Pour faire le plaidoyer auprès des décideurs et la société civil pour la défense des intérêts et l’amélioration des conditions de vie des producteurs.

Les Producteurs de Riz BF face à la Mondialisation

  • Absence ou faible taxation à l’importation
  • Préférence du consommateur pour le riz importé du fait du prix bas
  • Non protection du riz local
  • Prix non rémunérateur
  • Mévente du riz local
  • Libéralisation des prix
  • Prix bas suite a la subvention des états exportateurs ( concurrence déloyale)
  • Découragement des producteurs
  • Baisse de la production
  • Appauvrissement des producteurs

Le retour de l’état

Phase 4 : 2008 - : Crise Alimentaire

  • Retour de l’Etat ( appui multiforme)
  • Intérêt des consommateur au riz local
  • Prix rémunérateurs
  • Fixation d’un prix plancher
  • Subvention des facteurs de production
  • Retour de l’encadrement technique
  • Collecte du riz par la SONAGESS

Technique de production de riz au Burkina Faso

3 Types de rizicultures sont pratiquées au BF.

  • La riziculture de bas fond : 70% des superficies rizicoles et 43 % de la production nationale
  • La riziculture irriguée : 21% des superficies rizicoles et 52% de la production nationale
  • La riziculture pluviale : 9% des superficies rizicoles et 5% de la production nationale

Place importante dans l’économie
Près de 45 milliards Fcfa/an pour importer du riz

Technique de production de riz au Burkina Faso ( GIPD)

Phase préparatoire :

  • Choix du terrain
  • Choix de la variété et recherche de semence

Opérations culturales :

  • Préparation du sol
  • Nettoyage du terrain
  • Labour
  • Casiérage /parcellement
  • Apport de la fumure organique

Mise en place de la pépinière ( 40 à 60 kg/ha) superficie =200 à 250 m2 pour un ha

  • Concassage/ hersage
  • Irrigation de saturation
  • Mise en boue
  • Planage ou nivelage
  • Repiquage ( à 21 jour après semi de la pépinière)
  • 20/20 et 2à3 brins par poquet
  • Gestion des adventices = sarclage, malaxage, désherbage

Apport des fertilisants :

  • 250 à 300 kg NPK au repiquage ou 10 JAR
  • 75 kg Urée au 15 JAR
  • 75 Kg Urée au 45 JAR ou l’initiation paniculaire
  • Traitement d’insecticides à la demande
  • La gestion de la lame d’eau est un moyen efficace contre les mauvaises herbes
  • Le nettoyage des diguettes et les bordures pour éviter les nids d’insectes.
  • les observations

Récolte du riz :

  • Le riz est en plein maturité lorsque les ¾ ou 80% des grains sont mure et la couleur est jaune paille.
  • Le riz doit être récolter au bon moment
  • Battre le riz avec du matériel adapté ( batteuse) équipé de bâches pour éviter les cailloux/ impuretés
  • séchage et vannage mise en emballage
  • stockage à un taux d’humidité de 14 ou -14%

Connaissance du plant de riz

Caractéristique du plan de riz

Les différentes phases : 3

La phase végétative :

  • Germination
  • Tallage
  • Montaison / élongation

La phase reproductive :

  • Initiation paniculaire
  • Gonflement

Epiaison

  • floraison
  • laiteux

La phase de maturation :

  • lait pâteux
  • Grain dure
  • Maturité

Le riz est autogame à 95 - 98%.

Les producteurs du Burkina Faso peuvent nourrir les Burkinabé

Opérations de désensablement des cours d’eau et construction de barrages.
Taxation des produits importés
Subvention des facteurs de productions
Sécurisé la production par la résolution des problèmes fonciers

  • Dépenses d’importation en riz = 45 milliards Fcfa/an
  • Potentiel des terres aménageables : 600 000 hectares
  • Superficie aménagée : 60 000Ha (10% du potentiel) produisent 33% de la demande
  • L’aménagement supplémentaire de 120 000 Ha permettra l’autosuffisance du Burkina

Conclusion

Le riz est une denrée stratégique de nos jours.
Pour que les riziculteurs puissent satisfaire les besoins nationaux, plusieurs conditions restent à remplir.

  • Avoir un prix minimum rémunérateur pour les producteurs de paddy
  • Facilité l’accès aux crédits auprès des institutions à un taux d’intérêt faible
  • Promouvoir les autres types de rizicultures( bas fonds, pluvial)
  • Formation des producteurs sur les techniques de production de riz

inter-reseaux.org


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos Partenaires