Accueil > Actualités > A la une > La 12e édition du Symposium international de sculpture sur granite de Laongo (...)

La 12e édition du Symposium international de sculpture sur granite de Laongo 2018 (site de Tambi-Yargo)

Le ministre de la Culture, des arts et du tourisme Abdoul Karim Sango, en compagnie du gouverneur de la région du Plateau Central, Fatoumata Benon a procédé le 28 octobre 2018 a la cérémonie de clôture de la 12ème édition du Symposium international de sculpture sur granite de Laongo (site de Tambi-Yargo).

Je suis venu présider la clôture de la 12ème édition du symposium de sculpture sur granit de Laongo. Je suis fier des efforts fournis par les organisateurs pour la mise en valeur de ce site. Mon département et moi, ne ménagerons aucun effort pour promouvoir ces belles œuvres. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que Laongo soit l’une des destinations de référence des touristes au Burkina Faso.

1989 En, l’artiste burkinabé Ky Siriky s’est arrêté sur ce phénomène géologique qui fait surgir au milieu des acacias des blocs de granit rond ou en plaque avec l’idée de donner vie aux pierres.
Il s’est attaqué à la roche dure, et a invité quelques amis à le suivre dans ce site naturel transformé en atelier monumental, extraordinaire terrain d’expression pour les artistes burkinabés, mais aussi assez vite africains puis venus du monde entier. Du granit, certains sont même passés au bronze et autres matériaux.

Du premier symposium de 1989 au 12ème, ces artisans du monde y ont travaillé et ont laissé sur ce granit, des œuvres riches et originales, empreintes d’un patrimoine mondial. Les thèmes et les images sculptés sont variés et témoignent de la diversité artistique et culturelle de ces sculpteurs. Les sources d’inspiration, aussi nombreuses et différentes, ont du vécu quotidien, aux maux qui accablent le monde actuel, en passant par l’environnement.

Le top de départ de cette 12ème édition a été donné le 6 octobre dernier pour un mois de créativité. Les artistes venus du Burkina, du Sénégal, de la Cote d’Ivoire, de la Slovénie, France, du Calédonien se sont alors rués sur les blocs de pierre. Pour nous faire sortir des œuvres unique et très originale.

Les artistes, ont permis de rehausser la notoriété du village de Laongo. En effet, que ce soit en sa qualité de site touristique ou culturel ils ont donné une visibilité hors frontières à cette petite localité. Au fil des années, de nombreuses œuvres ont été réalisées à partir du granit, disponible sur le site. Toutefois, cette matière première, principale témoin du talent des artistes, se raréfie au rythme de l’expression des sculpteurs. C’est pourquoi, cette année, il a été jugé nécessaire d’identifier un nouveau site, à 500 m de l’ancien.

A l’occasion, le sculpteur Siriki Ky, commissaire du symposium de sculpture sur granite de Laongo estime que la présente édition est la meilleure de toutes. « Pour moi qui ai vu les débuts jusqu’à maintenant, c’est la meilleure édition en terme de réalisation d’œuvres ».

Des œuvres aux styles variés avec différentes thématiques, symbole de la
multiculturalité des artistes qui ont travaillé sur le site. Omar POUYE, qui était par exemple à son premier symposium, a réalisé ‘’ un œuvre qui représente le père de la révolution burkinabè Thomas SANKARA‘’. « nous avons le devoir moral et historique de faire vivre la mémoire de nos grands Hommes pour que nos petits frères, nos enfants et nos descendants s’inspirent de leur combat », dit-il.
Laongo permet à ses visiteurs de découvrir un trésor culturel et artistique, que le gouvernement se doit de protéger.

JPEG - 2.3 Mo
JPEG - 2.3 Mo
JPEG - 2.8 Mo
JPEG - 2.7 Mo
JPEG - 315.9 ko
JPEG - 3.6 Mo
JPEG - 2.3 Mo
JPEG - 2.7 Mo
JPEG - 2.9 Mo
JPEG - 2.8 Mo
JPEG - 2.1 Mo


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos Partenaires