facebook
meteo
Meteo Ouagadougou

Accueil > Les mines au Burkina > Manganèse de Tambao/ l’ETAT Burkinabé et les conflits miniers

Manganèse de Tambao/ l’ETAT Burkinabé et les conflits miniers

Frank Timis président du groupe Timis, représentant de Pan Africa Burkina a certes pris l’engagement de faire du Burkina un pays important dans la production de manganèse

Plus qu’un mois, pour enfin voir le manganèse de Tambao sortir de terre selon Pan Africa Burkina. Son représentant Franck Timis a reçu le permis d’exploitation d’une durée de 20 ans de la main du Ministre Salif Kaboré le 14 Mai passé.

Ce projet a fait couler et continue de faire couler beaucoup d’encres.
N’oublions pas que deux dossiers ont été introduits à la cour internationale de commerce en France, relatif au permis d’exploitation de la mine de Tambao qui devrait représenter 0.6% de la production mondiale.
Les discordes et les plaintes dans le secteur minier sont prévisibles et sont prévues dans tout contrat minier digne de ce nom. Mais il faudrait donc se doter de dispositifs juridiques et de compétences humaines, pour éviter le plus possible ces situations car elles peuvent porter atteinte à la crédibilité d’un pays.
Surtout dans la phase d’exploration qui est une phase très importante dans les activités extractives.
C’est une phase risquée qui coûte plusieurs dizaines de millions de dollars.
La motivation de certaines compagnies minières notamment les juniors à se risquer, c’est la certitude qu’une prospection fructueuse leur sera bénéfique par l’attribution du permis d’exploitation.

A ce stade les compagnies minières ‘’ juniors ’’ ont trois options : celles qui ont les moyens financiers, les technologies adéquates et les ressources humaines qualifiées, développent le projet d’exploitation seules.
Par contre celles qui n’en dispose pas vendent, leurs permis aux compagnies plus puissantes et mieux dotées en ces facteurs triviaux ci-dessus cités appelées ‘’majors’’ ou font du joint-venture avec une autre compagnie pour mieux supporter les coûts du projet.
Le Burkina devra donc faire attention dans la remise des permis d’exploration. Pour éviter des situations conflictuelles avec les compagnies minières, les dossiers de demande de permis devront être examinés avec beaucoup de professionnalisme, tout en se rassurant que l’entreprise choisie a les compétences, les moyens financiers et une bonne réputation en matières de bonnes pratiques pour conduire à bon terme les clauses du contrat qui lui ont été assignés.

C’est dans cette optique que le doctorat de Madame Laetitia IDO/ Ouédraogo obtenu le 18 mars dernier à l’université Jules Vernes de Picardie à Amiens en France est à saluer. Ce doctorat fait de Madame IDO une experte de la fiscalité minière, qui vient renforcer les compétences des institutions minières du Burkina Faso.
Il faut une fois de plus féliciter madame IDO et encourager la formation non seulement des professionnels du secteur mais également de la jeunesse pour permettre la maximisation des profits de ce secteur qui promet encore des lendemains meilleurs au pays de la princesse Yénega.

Frank Timis président du groupe Timis, représentant de Pan Africa Burkina a certes pris l’engagement de faire du Burkina un pays important dans la production de manganèse, mais le fait de transporter pour les deux premières années le manganèse vers le port autonome d’Abidjan par la route est moins sécurisant que par la voie ferrée. Car le Manganèse pouvait être transporté de Tambao à Ouagadougou par la route et de Ouagadougou à Abidjan par la voie ferrée. Ou pourquoi commencer l’exploitation bien avant la fin des travaux des voies ferrées pour un projet d’une durée de vie de trente(30) ans ?
Un projet de 352 millions de dollars est considérable en termes investissements, d’emplois créés mais également pour la diversification des recettes minières jusque-là tributaire des cours de l’or.

L’Etat devra donc faire de ce projet un succès et rassurer les investisseurs qui ne cessent de déposer leurs valises au Burkina Faso avec les mises en exploitations de nouvelles mines prévues pour les mois avenir notamment avec True Gold(Canada) pour la mine de Karma.

Désiré NIKIEMA


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos Partenaires