() pub 2. ]

facebook
meteo
Meteo Ouagadougou

Accueil > Actualités > le reboisement change énormément les mentalité , des jeunes européens au (...)

le reboisement change énormément les mentalité , des jeunes européens au Burkina Faso

Combien de fois je n’ai pas entendu cette phrase avant mon départ pour le Burkina Faso !


Ce « do it with Africa » m’a énormément appris et m’a surtout prouvé à de multiples reprises à quel point reboiser est un acte qui vaut la peine d’être posé, pour toutes ses retombées positives. D’une part, le reboisement change énormément les mentalités. En effet, voir des jeunes européens qui se sont déplacés jusqu’au Burkina Faso pour planter des eucalyptus est inhabituel.

Les gens se mettent alors à réaliser l’importance qu’a la nature dans leur vie quotidienne, et vont jusqu’à acheter des plants pour en planter eux-mêmes sur leur terrain, pour pouvoir faire de l’ombre et pour acquérir un peu d’autonomie dans leur consommation de bois de chauffage. D’autre part, le fait que les chantiers de reboisement de DBA se déroulent à proximité d’une école primaire permet au corps enseignant de sensibiliser les parents et les enfants sur le bien-fondé de ces arbres. Pendant les mois plus arides de la saison sèche, il est souvent très difficile pour les élèves de se concentrer dans une classe de 80 élèves sans ventilateurs. Au moins pendant leurs pauses, ils peuvent se rafraichir et jouer à l’ombre.

Outre ces arguments, le reboisement lutte évidemment contre la désertification qui progresse de 7km tous les ans. Evidemment, ce serait prétentieux d’affirmer que nos quelques milliers d’arbres plantés vont arrêter la progression du désert ! Mais il est certain que le reboisement que nous avons effectué est une petite goutte supplémentaire versée dans le grand océan du véritable changement. Si l’on me reposait la question, après ce « do it », je répondrais sans hésiter que reboiser change véritablement les choses, autant pour ses conséquences sur les mentalités que sur l’avancée du désert. Reboiser pendant ce « do it » m’a changée, et je suis fière d’avoir pu jouer un rôle dans cette lutte pour une meilleure vie au Burkina Faso, à mon échelle.
Esther Bustillo, 17 ans, Belgique

ASBL Défi Belgique Afrique - ONG de droit belge.


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos Partenaires